Archive de l'auteur

Louis MBANGA

Louis MBANGA

Les associations Paradigm Initiative et Internews ont organisé du 2 au 5 mai dernier à Yaoundé un atelier de formation sur les droits numériques à l’intention des membres de l’organisation de la société civile. Pour faire connaître ses activités, Paradigm Initiative a tenu le 4 mai dernier, un dîner de presse dans un hôtel au quartier Essos à Yaoundé.

Ci-dessous, l’intégralité de la déclaration du Réseau des défenseurs des droits humains en Afrique centrale après l’arrestation d’une vingtaine de militants du mouvement citoyen « Ras-Le-Bol » à Pointe-Noire, au Congo.

D’après un journal paraissant dans le Southern Cameroon mais qui est basé à Londres en Angleterre, l’arrestation et la déportation à Abuja des ressortissants du Cameroun anglais, toujours en attente de son indépendance depuis le 1er octobre 1961, est un business juteux qui engraisse des policiers nigérians. La France tout comme le régime de Paul Biya sont pointés du doigt par les confrères comme bailleur de fonds. Et si le kidnapping et le transfert des leaders indépendantistes du Nigéria vers le Cameroun fin janvier dernier avait obéit à la même logique !

Dans un mémorandum parvenu à notre rédaction, le fils d’Achille Zogo Andela, homme d’affaires détenu à la prison centrale de Yaoundé depuis plus de 7 ans pour de prétendues malversations financières, dénonce un procès kafkaïen ainsi que des manœuvres du Tribunal criminel spécial visant à le faire condamner sans qu’il n’ait la possibilité de se défendre et de dire sa part de vérité. Gervais Brice Zogo se dit choqué par le black-out de ce tribunal autour de la plainte déposée pour « détournements de fonds publics » contre son accusateur, à savoir Dieudonné Evou Mekou, ex-directeur général de la Caisse autonome d’amortissement aujourd’hui vice-gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale et neveu de Paul Biya.Ci-dessous, l’intégralité du mémorandum :

D’après un message audio qui circule dans les milieux indépendantistes anglophones, l’armée de l’air et des unités parachutistes sont sur le point de se déployer dans 3 localités du Southern Cameroon en vue de neutraliser les bandes armées indépendantistes. Il y a à craindre que l’usage en préparation des moyens aériens ne fasse plus de morts parmi des populations civiles.

D’après une enquête télévisée réalisée par un collectif de journalistes camerounais, il s’agit de la perception des pots-de-vins dans le cadre du contrat de maintenance des avions de la défunte compagnie aérienne Cameroon Airlines signé entre cette dernière et la société sud-africaine Transnet fin 1994. Directeur commercial de la compagnie aérienne à l’époque, Louis Paul Motaze, actuel ministre des Finances et neveu de la défunte Première Dame, Jeanne Irène Biya, fait partie des hauts responsables camerounais accusés d’avoir été corrompus par la société sud-africaine afin de rafler le marché de maintenance des aéronefs de la Camair.

A l’occasion de la fête internationale du travail qui s’est célébré le 1er mai dernier, la Commission nationale des droits de l’homme et des libertés a organisé une série d’activités avec des entreprises couronnée par un atelier organisé ce 2 mai à Yaoundé axé sur le dialogue social au sein des entreprises.

L’intégralité du message du SG de l’ONU à l’occasion de la journée mondiale de la liberté de presse.

Dirigée par une journaliste, chef service des sports féminins à la télévision publique Cameroon radio and television, cette association organise le 6 mai prochain à Yaoundé un défilé de mode mettant en scène des sportives toute discipline confo

La Commission nationale des droits de l’homme et des libertés a procédé le 25 avril dernier à Maroua, capitale régionale de l’Extrême-Nord, à l’inauguration de son antenne régionale. Il est question pour l’instance gouvernementale de protection et de promotion des droits humains d’être plus proche de cette région en proie aux attaques de la secte islamiste Boko Haram.