Accueil»Dernières Infos»Cameroun : Affaire Nkoma Augustin : Le parquet de Paris protège-il Franck Biya ?

Cameroun : Affaire Nkoma Augustin : Le parquet de Paris protège-il Franck Biya ?

4
Partages
Pinterest Google+

Le pasteur avait saisi le parquet de Paris des faits de faux et usage de faux contre le fils du chef de l’Etat camerounais, sa belle-mère de nationalité franco-camerounaise et certains dignitaires du régime de Paul Biya. Mais la plainte semble avoir disparu des bureaux du procureur  de la République près le parquet de Paris.

Le Parquet de Paris  a-t-il reçu la plainte d’Augustin Nkoma ? Déposée le 31 mai 2017, la plainte vise le fils ainé du président camerounais Franck Biya, sa belle-mère Mme Baroux épouse Nyangono Christine de nationalité franco-camerounaise, un certain nombre de hautes personnalités camerounaise, des magistrats et officiers de police judiciaire, coupables aux yeux du plaignant de « faux et usage de faux », « dénonciation abusive »., etc.

D’après le président de l’Association pour la promotion des activités de développement (Apad),  sa plainte a bel et bien été réceptionnée par les services du parquet de Paris.  Augustin Nkoma  en veut pour preuve une décharge et un rapport de livraison de la société de messagerie auprès de laquelle il a fait acheminer sa plainte à Paris.

Franck Biya

Mais dans un courriel adressé à Augustin Nkoma le 27 septembre 2017, le parquet de Paris dit n’avoir jamais vu la moindre trace de la plainte en question. Le plaignant accuse des « groupes de pression » et se demande si la France, pays des droits de l’homme, est devenu le mouroir des droits.

Arrêté le 22 juillet 2016 à Yaoundé par la police, conduit à la prison centrale de Kondengui quelques jours plus tard, condamné à 6 mois de prison ferme le 3 février dernier par le Tribunal de première instance de Yaoundé-centre administratif et sorti de prison une semaine après, Augustin Nkoma était accusé de « tentative d’escroquerie » par le secrétaire général à la présidence.

Augustin Nkoma

Il avait introduit auprès de ce dernier une demande d’audience en vue de décrocher des partenariats pour des hommes d’affaires indiens. Dans la demande d’audience, Augustin Nkoma y avait mentionné qu’il agit au nom de la belle-mère de Franck Biya. Cette dernière lui a porté plainte depuis la France via sa gouvernante pour « tentative d’escroquerie.

hurinews.com

Cameroun : Détention arbitraire : Une plainte contre Franck Biya en France

Cameroun : Justice : La belle-mère de Franck Biya fait jeter un leader d’association en prison

 

Commentaires

commentaires

Article précédent

Cameroun : Crise anglophone /Robert Messi Messi : « Paul Biya est le premier responsable »

Article suivant

Nigéria : Torture : Amnesty International contre l’extradition des sécessionnistes anglophones vers le Cameroun