Articles Taggés

condamnation

Dans un communiqué rendu public ce mercredi 4 octobre 2017, le département d’Etat américain condamne la répression par l’armée camerounaise des manifestations relatives à la proclamation de l’indépendance symbolique du Southern Cameroun le 1er octobre dernier.

Dans une correspondance adressée le 27 août dernier à la ministre en charge du Contrôle supérieur de l’Etat, l’ancien ministre des Travaux publics et député, exilé politique en France, dit avoir été condamné par cette institution le 30 juin dernier pour des faits qui lui ont valu la réclusion à vie au pénal. Dieudonné Ambassa Zang accuse la ministre Mba Acha Rose d’agir ainsi sur ordres du politique.

L’ONG parisienne dénonce une parodie de justice et en appelle à la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples afin qu’elle saisisse la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples. L’intégralité du communiqué:

La Cour suprême devra rendre sa décision sur la condamnation à 20 ans prononcée en octobre 2013 par le Tribunal criminel spécial contre l’ancien secrétaire général à la présidence de la République et son co-accusé Ephraïm Inoni, ancien Premier Ministre. A l’audience du 13 juin dernier, un conseiller-rapporteur de la Cour avait suggéré à cette dernière la confirmation de la décision du Tribunal. Accusés du détournement d’une somme de 1,7 milliards de F CFA dans le cadre de la gestion de la dette de la défunte Cameroon Airlines, les condamnés clament leur innocence.

L’intégralité de la déclaration du Comité de libération des prisonniers politiques (CL2P) suite à la condamnation de l’ancien ministre camerounais de la Santé publique.

L’intégralité du communiqué du Comité de libération des prisonniers politiques (ONG française acquise à la cause des détenus politiques en Afrique centrale) suite à la confirmation par la Cour suprême du Cameroun de la condamnation en instance de M.Iya Mohamed, ancien directeur général de la Société de développement du coton.

Après la condamnation de l’ancien directeur camerounais des Impôts à 20 ans de prison ferme, voici l’intégralité de la déclaration du Comité de libération des prisonniers politiques, ONG basée en France qui défend la cause des prisonniers politiques à travers l’Afrique.

Près de deux ans après sa condamnation à 25 ans ferme, l’ancien directeur des Impôts a à nouveau écopé ce 3 novembre 2016 de 20 ans de prison au Tribunal criminel spécial pour le détournement de 1 158 352 393 F CFA sans la moindre preuve et après de multiples entorses à la procédure judiciaire. Retour sur un procès dont on se serait passé.

Bernard Njonga a été reconnu coupable de «manifestation non autorisée» et trouble à l’ordre public fin juin dernier.

Voici l’intégralité du communiqué du Comité de libération des prisonniers politiques (CL2P) parvenu à notre rédaction suite à la condamnation de M.Jean Marie Atangana Mebara, ancien secrétaire général à la présidence du Cameroun.