Articles Taggés

dénonciation

Harris Mintya Meka et Jean René Biwole, journalistes et membres d’une association de journalistes sont poursuivis pour « détournements de deniers publics » au Tribunal criminel spécial (TCS) devant lequel ils ont comparu pour la première fois le 2 mars dernier. C’est pourtant leur association qui a saisi ledit tribunal pour des …

Juda Allahodoum, directeur de publication du journal Le Visionnaire, est en garde-à-vue à la police judiciaire depuis le 17 octobre dernier pour avoir révélé un scandale de trafic d’armes impliquant la Première Dame du Tchad, Hinda Deby. Le Réseau des défenseurs des droits humains en Afrique centrale se dit préoccupé et appelle à sa libération.

Dans un communiqué de presse rendu publique hier, la commission de l’Union africaine dit être attachée au respect du droit de manifester et de l’Etat de droit alors qu’on arrête de nombreux arrestations dans la zone anglophone après l’échec des négociations avec le gouvernement. L’instance suprême de l’Ua appelle à la poursuite du dialogue entre les deux parties.

L’organisation de la société civile croit que cette commission d’enquête créée mardi dernier par le chef de l’Etat camerounais ne va en rien contribuer à la manifestation de la vérité dans la catastrophe ferroviaire du 21 octobre dernier à Eseka.

Détenu depuis bientôt 3 semaines à la prison centrale de Kondengui à Yaoundé pour « détournements de deniers publics » de près de 400 millions de F CFA, le président de la Confédération Générale des syndicats des transports du Cameroun est, selon certains mouvements syndicaux, coupable d’avoir dénoncé à la police un réseau de marché fictifs aux ministères de l’Economie et des Finances.

D’après le Collectif des Organisations Démocratiques et Patriotiques des Camerounais de la Diaspora (CODE), ceux qui appellent l’actuel chef de l’Etat camerounais à se porter candidat en 2018 rendront compte devant l’histoire. L’intégralité du communiqué du CODE.

Dans un communiqué rendu public ce mardi, la Commission indépendante contre la corruption et la discrimination (Comicodi) regrette que la presse et l’opposition aient été corrompues afin de chanter les louanges du groupe Bolloré, attributaire du Port en eau profonde de Kribi.

Dans un droit de réponse publié ce jeudi 23 juillet par le quotidien gouvernemental Cameroon Tribune, Me Claude Assira a soutenu avec force que les droits à la défense de son ancien client ne sont pas respectés par les juges du Tribunal criminel spécial. Accusé du détournement de deniers publics de la somme de 5 millions de dollars américains dans le cadre de l’achat de l’avion présidentiel, l’ancien secrétaire général à la présidence est reconnu comme prisonnier politique par des Ong françaises depuis juin 2014.

L’Action Solidaire pour Marafa, un mouvement basé en Belgique dénonce les brimades subies par les avocats de l’ancien ministre de l’Administration territoire et prisonnier politique Marafa Hamidou Yaya lors d’une visite dans un hôpital de Yaoundé où était hospitalisé leur client. L’Asma, dans un communiqué rendu public ce mercredi 8 juillet, l’Asma réitère l”innocence de Marafa des faits pour lesquels il a été condamné à 25 ans de prison en septembre 2012. L’intégralité du communiqué.

“Le verdict du TCS, défie toute logique, le droit et les faits. Pour un Cameroun qui se proclame État de droit, c’est une véritable catastrophe…Ce lourd verdict dont l’objectif inavoué est m’éliminer de la scène politique camerounaise voire m’éliminer tout court était attendu après les réquisitions du Ministère Public lors de l’audience du 28 avril 2015.”. L’intégralité du communiqué de presse.