Article Archivé

août 2014

Arrêté par l’armée au lendemain des événements du 27 juillet 2014 à Kolofata et transféré au camp du Bataillon d’intervention rapide de la localité, Wilfried Eso a réussi à s’échapper pour se retrouver au Nigéria.