Archive de l'auteur

Louis MBANGA

Louis MBANGA

Suite aux incidents survenus la semaine dernière dans certaines écoles du Southern Cameroon, les Nations Unies tout comme le gouvernement camerounais ont condamné les attaques sur les corps éducatif tout en invitant à la préservation du droit à l’éducation. Mais peut-on assurer le droit à l’éducation là où le droit à la vie est en péril ?

Dans un communiqué rendu public ce jeudi 6 septembre, le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance dénonce les actes de violences sur les élèves et des enseignants dans certaines localités de la zone nord du Southern Cameroon. Mais le communiqué garde le mystère sur les responsables de ces atrocités.  Les …

Le Centre pour les droits humains et la démocratie en Afrique parle également de plus de 400 000 réfugiés au Nigéria voisin et déplacés internes depuis le déclenchement de la crise en 2016. Le bilan est contenu dans un rapport commis récemment par cette organisation.

Il s’agit du bilan des affrontements entre militaires camerounais et indépendantistes armés anglophones enregistré la semaine dernière. De sources locales, il s’agit des victimes de soldats camerounais. Parmi les personnes décédées se trouve un technicien de radio dont les causes de la disparition restent inconnues. Les portes de la cellule de communication du ministère de la Défense restent fermées à la rédaction.

Des témoins oculaires dans la localité de Bafut attribuent cet enlèvement aux combattants « ambazoniens ». Mais dans les milieux indépendantistes anglophones, l’on pointe du doigt des soldats déguisés en combattants dans le but de saboter la lutte pour l’indépendance du Southern Cameroon.

Alors qu’elle a été déclarée la moins disante (qualifiée) des 4 entreprises pré-qualifiées pour le marché de construction et de réhabilitation des voiries urbaines de certaines capitales régionales du Cameroun, l’entreprise CECO SA dit avoir été écartée du marché au profit de son concurrent SOGEA SATOM par le ministre du Développement Urbain et de l’Habitat, Jean Claude Mbouentchou, au motif de ce que l’entreprise est au centre d’un litiges au Togo. Malgré l’instruction du ministère des Marchés publics de rétablir CECO SA dans ses droits, Jean Claude Mbouentchou, d’après l’entreprise, persiste dans le dilatoire.

Le voeu a été formulé ce 29 août 2018 à l’issue de la réunion mensuelle des presidents et rapporteurs des sous-commissions de l’institution étatique en charge de promouvoir les droits de l’homme au Cameroun. Ci-dessous, le communiqué final ayant sanctionné les travaux.

Reconnus par leur père Simon Noah, le grand-père du célèbre tennisman franco-camerounais décédé en avril 1984, ces enfants aujourd’hui quinquagénaires contestent au père de Yannick Noah (décédé l’année dernière) et à 5 de ses frères et sœurs la légitimité de jouir des biens laissés par Simon Noah parce que non reconnus par le défunt.

Le directeur général d’Elections Cameroon, l’organe en charge des élections au Cameroun, a annoncé aux diplomates en service à Yaoundé que les bureaux de vote seront aménagés hors des casernes militaires.

Dans un communiqué rendu public ce jeudi 23 août, le collectif des avocats nigérians de ces réfugiés s’oppose à leur extradition vers le Cameroun et souligne qu’ils ont été arrêtés juste pour avoir revendiqué le droit du peuple du Southern Cameroon à l’autodétermination.