Accueil»Dernières Infos»Cameroun : Conflit anglophone : Des soldats camerounais massacrent une dizaine de civils en une semaine dans le Southern Cameroons

Cameroun : Conflit anglophone : Des soldats camerounais massacrent une dizaine de civils en une semaine dans le Southern Cameroons

3
Partages
Pinterest Google+

Entre le 13 au 19 juillet dernier, les combats entre soldats camerounais et indépendantistes ont fait rage avec leur cortège de destructions et de tueries orchestrées par des militaires camerounais. Une dizaine de mort enregistrée.

Du 13 au 19 juillet dernier, les soldats camerounais ont opéré un raid dans certaines localités du Southern Cameroons (régions anglophones du Nord-Ouest et Sud-Ouest Cameroun) selon le terme consacré). 10 civils ont été tués par des militaires camerounais au cours de ces opérations. Des blessés et dégâts matériels ont également été enregistrés.

De sources locales ayant contacté hurinews.com, les corps de 5 cultivateurs ont été découverts le matin du 13 juillet au village Mbiame, dans l’arrondissement de Kumbo (Nord-Ouest), les mains nouées dans le dos : « il s’agit de jeunes cultivateurs tués par des soldats camerounais », fait un habitant de ce village, sans plus de précisions.

Le 15 juillet, à Muyuka (Sud-Ouest), une jeune fille de 23 ans qui cherchait refuge dans son domicile au moment des combats a été ciblée par des soldats camerounais pris de frustration, nous révèlent nos sources. Le 16 juillet, 4 jeunes gens ont été abattus par des militaires camerounais à Bamenda (Nord-Ouest).

Les combats ont aussi occasionné des blessés. C’est le cas de Elisabeth Sume et sa fille, blessées par balle par des militaires camerounais lors des combats le 15 juillet au village Peng-Tombel (Sud-Ouest), affirment nos sources. Des propriétés ont également été incendiées par la soldatesque dans ce village tout comme à Menka-Pinying où le 19 juillet, des cases et échoppes ont été saccagées et incendiées, contraignant les populations à se réfugier dans les forêts environnantes.

Depuis octobre 2016, les Anglophones du Southern Cameroons revendiquent à la République du Cameroun le respect de son indépendance proclamée le 1er octobre 1961 conformément à la résolution 1608 du 21 avril 1961 votée par les Nations Unies. De leur côté, les autorités de la République du Cameroun, indépendante depuis le 1er janvier 1960, considère le Southern Cameroons comme une partie du territoire camerounais d’ailleurs transformé en régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest.

Michel Biem Tong  

 

 

Commentaires

commentaires

Article précédent

Eclairage de l’affaire Global Witness et PPLAAF contre la RDC et Afriland First Bank CD en 8 points factuels

Article suivant

Cameroun : Justice : Alerte ! la liberté d’expression en péril