Accueil»Dernières Infos»Cameroun : Crise anglophone: Voici le 21 personnes âgées brulées vives dans leurs maisons par des soldats camerounais

Cameroun : Crise anglophone: Voici le 21 personnes âgées brulées vives dans leurs maisons par des soldats camerounais

2
Partages
Pinterest Google+

Ils ont entre 65 et 96 ans. Incapable d’échapper à la furie de la soldatesque du régime de Yaoundé en guerre contre le peuple anglophone, ces personnes de 3e âge ont malheureusement péri dans leurs maisons incendiées par des militaires camerounais. Ci-dessous, la liste des victimes répertoriées par votre journal en ligne www.hurinews.com:

1-Pauline Sereh Appih (brûlée vive dans sa maison à Kwakwa dans le Sud-Ouest le 22 janvier 2018)

2-Frida Ndumu (brûlée vive le 25 février 2018 à Banda Bakundu dans le Sud-Ouest anglophone)

3-Pa’a Miche et son fils, tous deux aveugles (brûlés vifs leur maison avec le 20 mars 2018 au village Bokosso dans le Sud-Ouest anglophone)

4-Pa’a Akwe (brûlé vif sa maison avec le 2 avril 2018 à Big Ngwandi dans le Sud-Ouest anglophone)

5-Pa’a Monyiongo (—-///—)

6-Maria Ndonge Egbe (brûlée vive sa maison avec à Mungo Ndor dans le Sud-Ouest anglophone le 3 avril 2018)

7-Emmanuel Ekpai (brûlé vif sa maison avec à Dipenda Bakundu dans le Sud-Ouest anglophone le 13 avril 2018)

8-Pauline Ayeke Adia (brûlée vive sa maison avec le 10 mai 2018 à Mungo Ndor dans le sud-ouest anglophone)

9-Mama Mosume (brûlée vive le 17 mai 2018 à Bosaka dans le sud-ouest anglophone)

10-Ma’a Isokwe (brûlée vive son domicile avec le 20 mai 2018 à Kuke dans le Sud-Ouest)

11-Catherine Nda (brûlée vive son domicile avec le 25 mai 2018 à Owe, dans le sud-ouest anglophone)

12-Amos E.Awali (brûlé vif sa maison avec le 11 juin 2018 à Teke dans le Sud-Ouest anglophone)

13-John Ntobwin Buh (brûlé vif sa maison avec le 11 juin 2018 à Teke dans le Sud-Ouest)

14-Emilia Mboneh (brûlée vive son domicile avec le 15 juillet 2018 à Malende dans le sud-ouest anglophone)

15-Francis Ghanga (brûlé vif son domicile avec à Ashing Sho dans le nord-ouest anglophone le 1er juillet 2018)

16-Martha Lyombe (brûlée vive son domicile avec le 1er octobre 2018 à Maumu, dans le sud-ouest anglophone)

17-Francis Fru (brûlé vif son domicile avec le 7 octobre 2018 à Nsongwa dans le nord-ouest anglophone)

18-Wilfried Wunyu (brûlé vif son domicile avec le 1er décembre 2018 à MEluf dans le nord-ouest anglophone)

19-2 victimes non-identifiées (brûlées vives respectivement à Kumfutu et à Balikumbat dans le nord-ouest anglophone les 18 novembre 2018 et 22 février 2019).

20-Pa’a « Daddy » (brûlé vif sa maison avec le 27 avril 2019 à Ikata dans le Sud-Ouest anglophone)

                                                 

Commentaires

commentaires

Article précédent

Cameroun : Droit des autochtones : Le commissariat de Moloundou (Est) complice du viol collectif d’une jeune pygmée

Article suivant

Cameroun: Crise anglophone: Il faut protéger les défenseurs des droits de l’homme