Accueil»Dernières Infos»Cameroun : Défense des droits humains : La CNDHL s’installe à l’Extrême-Nord

Cameroun : Défense des droits humains : La CNDHL s’installe à l’Extrême-Nord

0
Partages
Pinterest Google+

La Commission nationale des droits de l’homme et des libertés a procédé le 25 avril dernier à Maroua, capitale régionale de l’Extrême-Nord, à l’inauguration de son antenne régionale. Il est question pour l’instance gouvernementale de protection et de promotion des droits humains d’être plus proche de cette région en proie aux attaques de la secte islamiste Boko Haram.

La Commission nationale des droits de l’homme et des libertés (CNDHL) désormais présente dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun. L’antenne régionale CNDHL de l’Extrême-Nord a été inaugurée le 25 avril dernier à Maroua par le président de la CNDHL, Chemuta Divine Banda, en présence du gouverneur de l’Extrême-Nord, Midjiyawa Bakary.LA cérémonie s’est déroulée en présence des autorités administratives, judiciaires, religieuses et traditionnelles, des représentants des diverses communautés, des organisations de la société civile, etc.

Dans son allocution de circonstance, le président de la CNDHL a énoncé les défis auxquels l’antenne régionale devra faire face : « en plus de tout ce que nous savons déjà relativement au problème de sécurité, de sous-développement, de réfugiés et de personnes déplacées, il est nécessaire d’identifier les problèmes de droits de l’homme dans la Région et d’élaborer un plan d’action et des stratégies pour y remédier », a indiqué Chemuta Divine Banda lors de la cérémonie.

Financements

S’agissant de la guerre contre Boko Haram menée dans cette région, le patron de la CNDHL s’est félicité du retour progressif à la normale. De quoi permettra à l’antenne régionale d’asseoir ses objectifs dans cette partie du pays, à savoir les visites des prisons et des lieux de détentions, le monitoring de la situation des droits de l’homme, le renforcement du partenariat avec les organisations de la société civile, la vulgarisation des droits fondamentaux auprès des populations, etc.

Le président de la Commission nationale des droits de l’homme et des libertés, Chemuta Divine Banda (2e position à partir de la gauche) et le gouverneur de l’Extrême-Nord, Midjiyawa Bakary (à ses côtés), coupant le ruban symbolique en guise d’inauguration de l’antenne régionale de la Commission à l’Extrême-Nord

L’argent étant le nerf de la guerre, le président de la CNDHL a exhorté les membres de l’antenne à nouer des partenariats pour compléter le financement gouvernemental. Avec l’antenne régionale de l’Extrême-Nord, la CNDHL en est à sa 7e représentation dans les 10 régions du Cameroun après celle du Nord-Ouest, du Sud-Ouest, du Littoral, du Nord, de l’Adamoua et du Sud.

hurinews.com

Commentaires

commentaires

Article précédent

Cameroun : Crise anglophone : Plus de 100 civils et 43 membres des forces de l’ordre tués

Article suivant

Cameroun : Genre : L’association Sport et Elle valorise la sportive