Accueil»Dernières Infos»Cameroun : Détention arbitraire : Toujours en prison un mois après avoir purgé sa peine

Cameroun : Détention arbitraire : Toujours en prison un mois après avoir purgé sa peine

0
Partages
Pinterest Google+

Accusé de co-action de vol et condamné à 6 mois de prison ferme en juillet 2018, Onana Onana est toujours incarcéré à la prison principale de Yaoundé. Un responsable de la prison lui demande de l’argent pour que son dossier judiciaire parvienne à la prison afin qu’il soit libéré.

Onana Onana est incarcéré à la prison principale de Yaoundé où il a été transféré de la prison centrale de Yaoundé après la mutinerie du 23 juillet dernier. Le 20 juillet 2018, ce jeune homme d’à peine 30 ans a été condamné à 6 mois de prison pour vol en co-action par le Tribunal de première instance de Yaoundé-centre administratif et à payer une amende de 50 000 FCFA. Alors qu’il était supposé sortir de prison le 20 janvier 2019, les responsables de la prison lui ont fait savoir qu’il n’a pas payé l’amende et qu’il devra rester dans le pénitencier pour 6 mois supplémentaires.

Depuis le 20 juillet dernier, Onana Onana est toujours en prison alors que c’est à cette date qu’il est censé en sortir. D’après un de nos informateurs à la prison principale de Yaoundé, le chef du bureau des affaires contentieuses de la prison vers qui le jeune condamné s’est rendu à maintes reprises pour s’enquérir de la situation de son dossier lui a fait savoir qu’il doit payer 15 000 F CFA pour que son dossier judiciaire arrive à la prison en vue des formalités de levée d’écrou.

D’après notre source à la prison principale de Yaoundé, plusieurs condamnés sont dans une situation similaire, laquelle a justifié la mutinerie du 23 juillet dernier.

www.hurinews.com

 

 

Commentaires

commentaires

Article précédent

Cameroun : Droit civil : Yannick Noah contraint son oncle à être enterré dans le village de la mère du défunt

Article suivant

RD Congo : Crimes de guerre : Près de 2000 civils tués par des groupes armés à l’est du pays en 2 ans