Accueil»Dernières Infos»Cameroun : Développement : Un comité de pilotage mis en place pour soutenir les réfugiés centrafricains

Cameroun : Développement : Un comité de pilotage mis en place pour soutenir les réfugiés centrafricains

0
Partages
Pinterest Google+

Mis sur pied le 30 mai 2017, ce comité de pilotage lancé à l’initiative du ministère de l’Economie va apporter un appui aux communes abritant les réfugiés venus de Centrafrique. Ce soutien du gouvernement en partenariat avec le Haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés vient suppléer à l’aide humanitaire qui tend à se raréfier.

Réduire la dépendance des réfugiés centrafricains vis-à-vis de l’aide humanitaire en les rendant autonomes. Tel est l’objectif du plan de soutien que va mettre en place le comité de pilotage chargée de coordonner et de suivre les interventions de développement dans les localités abritant les réfugiés centrafricains dans les régions de l’Est, de l’Adamaoua et du Nord. L’atelier de lancement de ce comité a eu lieu le 30 mai dernier à Yaoundé à la salle des conférences du ministère de l’Economie, de la planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat).

MINEPAT-HCR
Les participants à l’atelier de lancement du comité de pilotage

La mise en place de ce comité de pilotage sous la tutelle du Minepat s’inscrit dans le droit fil de la mise en application de l’accord de partenariat signé le 24 octobre 2016 entre le Minepat et le Haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (Hcr). Le comité de pilotage est chargé d’identifier et de faire une estimation financière des besoins arrêtés et chiffrés des réfugiés et populations hôtes, d’élaborer les termes de références pour l’utilisation des ressources, etc.

Plan de soutien aux communes

Le comité comprend les représentants des ministères des Relations extérieures, des Pêches et Industries animales, de l’Agriculture, des Affaires sociales, de la Santé, de l’Eau et de l’Energie, de la Femme, les autorités administratives des régions concernées, les Agences du Système des Nations Unies, les membres de la société civile nationaux et internationaux. Il est question pour cette instance d’élaborer un plan de soutien aux communes, d’améliorer les revenus des réfugiés en leur facilitant l’accès à l’emploi et aux micro-crédits, d’améliorer leur accès ainsi qu’aux populations hôtes à l’eau potable, à l’éducation, à la santé, à l’assainissement.

refugiés centrafricains
Des réfugiés centrafricains fuyant la guerre

D’après les chiffres du HCR datant d’avril 2017, le Cameroun compte 278 136 réfugiés centrafricains dont 259 145 qui vivent dans les zones rurales des régions de l’Adamaoua, de l’Est et du Nord. L’idée d’investir dans les zones qui accueillent ces réfugiés centrafricains  intervient au moment où l’aide humanitaire commence à se faire rare.

hurinews.com                    

 

 

Commentaires

commentaires

Article précédent

Commission africaine des droits de l’homme: La liberté d’expression en péril dans la sous-région Afrique centrale

Article suivant

Détention des anglophones : Une plainte contre le Cameroun à la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples