Accueil»Dernières Infos»Cameroun : Drame de Bafoussam : Un ancien ministre aujourd’hui réfugié politique déplore la faible mobilisation des pouvoirs publics

Cameroun : Drame de Bafoussam : Un ancien ministre aujourd’hui réfugié politique déplore la faible mobilisation des pouvoirs publics

0
Partages
Pinterest Google+

Ci-dessous, la réaction, postée sur son compte Facebook ce 30 octobre 2019, de Dieudonné Ambassa Zang, ancien ministre des Travaux publics (24 août 2002-8 décembre 2004) et ancien député du parti au pouvoir (22 juillet 2007-7 août 2009) dans la Mefou et Afamba (centre). Il a été condamné injustement en juin 2015 par la justice camerounaise pour détournements de fonds publics.  Réfugié politique en France depuis juillet 2009, le Comité des Droits de l’Homme des Nations Unies s’est saisi de son affaire.

« Toutes ma compassion et mes condoléances aux familles endeuillées et sinistrées. Des informations qui circulent sur les reseaux sociaux font état d’importantes pertes en vies humaines. Sauf erreur de ma part, je note  l’absence d’une véritable communication officielle sur ce drame notamment les causes apparentes et le bilan provisoire.

Par ailleurs, j’ai pensé que le Premier Ministre tiendrait un Conseil de Cabinet restreint ce jour et descendait sur le terrain avec les Ministres concernés pour évaluer la situation et arrêter les mesures d’urgence. Le Ministre de la Décentralisation et du Développement Local a annoncé une aide d’urgence de 25 millions de FCFA. C’est déjà ça sauf que l’on ne sait pas quand va arriver cet argent, à quoi est-il destiné et qui en sera le gestionnaire.

Je sors de ma réserve pour exprimer mon modeste avis et par amour pour mon pays. Ce drame n’est pas à la dimension de la commune territorialement compétente et même pas de la Communauté Urbaine de Bafoussam. Il interpelle l’État et nécessite  les moyens appropriés en pareille circonstance logés dans le compte “Interventions spéciales de l’État ».

Commentaires

commentaires

Article précédent

Cameroun : Catastrophe de Bafoussam: L'irresponsabilité des pouvoirs publics camerounais

Article suivant

Cameroun : Meurtre de Florence Ayafor : Quand Les assassins organisent le deuil de la victime