Accueil»Dernières Infos»Cameroun : Election présidentielle : La Commission nationale des droits de l’homme plaide pour un bulletin unique

Cameroun : Election présidentielle : La Commission nationale des droits de l’homme plaide pour un bulletin unique

0
Partages
Pinterest Google+

La recommandation a été faite au cours d’un atelier organisé le 31 juillet 2018 à l’Assemblée nationale. Il était question pour la Commission d’outiller les leaders politiques et d’opinion sur les droits des personnes vulnérables en perspective de l’élection présidentielle d’octobre prochain.

Droit des minorités, droit de la femme, droit des personnes handicapées, jeunesse. Telles seront les principales attractions de certains acteurs du processus électoral en perspective de l’élection présidentielle prévue le 7 octobre 2018. C’est du moins sur ces couches vulnérables que la Commission nationale des droits de l’homme et des libertés les a amené à mettre un accent particulier lors l’atelier qu’elle a organisé le 31 juillet dernier à l’Assemblée Nationale à Yaoundé.

Renforcer les capacités des leaders en matière des droits civils et politiques et  nourrir la réflexion sur leurs rôles et responsabilités en période électorale. Tels étaient les objectifs de cet atelier organisé à l’intention d’une soixantaine de participants choisis parmi les députés, les sénateurs, les leaders politiques et d’opinion, les représentants des administrations de souveraineté et les forces de défense et de sécurité, les représentants du Conseil constitutionnel, d’Elections Cameroon (organe en charge des élections), etc.

L’atelier était axé sur des thématiques telles que la gestion des crises pos-électorales, le contentieux des élections au Cameroun, la contribution des organisations de la société civile dans la pacification de la compétition électorale. Près d’une vingtaine recommandations ont été adoptées à l’issue de cet atelier : ne pas installer les bureaux de vote dans les casernes militaires, les chefferies traditionnelles, les brigades de gendarmeries ; un arbitrage juste du processus électoral par le Conseil constitutionnel, l’adoption d’un bulletin de vote unique, etc.

www.hurinews.com

Commentaires

commentaires

Article précédent

Cameroun : Justice : La plainte du réfugié politique D.Ambassa Zang jugée recevable à l’ONU

Article suivant

Côte d’Ivoire : Justice : Alassane Ouattara accorde une amnistie à l’ex-Première Dame Simone Gbagbo