Accueil»Dernières Infos»Cameroun : Genre : Les femmes appelées à plus d’engagement en politique

Cameroun : Genre : Les femmes appelées à plus d’engagement en politique

1
Partages
Pinterest Google+

Au cours du 2e forum national sur l’engagement politique de la femme le 1er juin dernier à Douala, les participantes ont pris la résolution de sortir des foyers pour s’imposer dans les cercles de décision.

Le 2e forum national sur l’engagement politique de la femme a tenu son pari. A l’issue de ces travaux organisés le 1er juin dernier à Douala par l’Association des femmes engagées pour le développement du Cameroun (AFEDEC), les participantes ont été appelées à s’engager massivement lors des prochaines élections en tant que candidate, électrice ou scrutatrice : « si nous sommes nombreuses dans les instances de prise de décisions, nous ne subirons plus les injustices des hommes car beaucoup de décisions nous concernant sont prises pendant notre absence », a rappelé au cours de ce forum, Tatiana Mapigoue Ngounou, présidente de l’AFEDEC.

Les handicapés ont également au cours de ce forum soumis des recommandations notamment qu’Elections Cameroon, l’organe en charge d’organiser les élections au Cameroun, leur facilite l’accès aux bureaux de vote. L’Afedec envisage d’ailleurs d’ici juillet une conférence de presse au sujet des personnes handicapées. Au cours du forum, Mbombog Mbengan Kainje, chef traditionnel est revenu sur l’histoire du Cameroun pour rappeler que les femmes ont été à l’avant-garde du combat politique, notamment celui pour l’indépendance. 3 femmes engagées en politique ont reçu des prix d’excellence.

Plusieurs organisations non-gouvernementales ont répondu présentes au forum telles que Un Monde Avenir, l’Association Koffi Annan pour la promotion et la protection des droits de l’homme et de la paix, l’association On est ensemble. Les partis politiques conviés se sont inscrits aux abonnés absents.

www.hurinews.com

Commentaires

commentaires

Article précédent

Cameroun : Massacres de Menka : La COMICODI exige une commission d’enquête nationale

Article suivant

Cameroun: Opinion : Le message du Conseil révolutionnaire pour la libération du Kamerun aux Camerounais