Accueil»Dernières Infos»Cameroun : Jeunesse : Le gouvernement lance la carte jeune biométrique

Cameroun : Jeunesse : Le gouvernement lance la carte jeune biométrique

2
Partages
Pinterest Google+

Présidée par le ministre de la Jeunesse, la  cérémonie de lancement de ce sésame a eu lieu ce mercredi 11 juillet 2018 à Yaoundé. Cette carte permettra aux jeunes de 15 à 35 ans à avoir un accès à moindre coût à certains services sociaux ainsi qu’aux financements de leurs projets.

Au Cameroun, les jeunes de 15 à 35 ans peuvent désormais avoir accès à certains services sociaux tels que des services de santé, de sécurité sociale, d’emploi, de transport, de formation pour la plupart à des coûts réduits voire gratuitement. A condition d’être inscrit à l’Observatoire national de la jeunesse et d’être muni de la carte jeune biométrique. Le lancement officiel de cette carte a eu lieu à Yaoundé ce mercredi 11 juillet 2018 au cours d’une cérémonie riche en sons et en couleurs présidée par le ministre de la Jeunesse et de l’Education civique, Mounouna Foutsou.

Cette carte jeune biométrique permettra également aux jeunes, d’après le ministère de la Jeunesse, d’avoir accès « à un éventail d’avantages et de programmes sociaux, économiques et financiers qui leurs sont destinés et qui sont susceptibles de contribuer à leur autonomisation. Ces services sont fournis à la fois par des acteurs du service
public, de partenaires au développement ainsi que des acteurs de la société civile »

Cette initiative s’inscrit en droite ligne de la mise en application du Plan spécial triennal jeune annoncé le 10 février 2016 par le chef de l’Etat, Paul Biya. Une enveloppe de 102 milliards de F CFA a été débloquée par l’Etat à cet effet. Au Cameroun, 36,73% de la population a entre 15 et 35 ans et près de 40% de la proportion active est en situation de chômage, d’après les statistiques du ministère de la Jeunesse.

www.hurinews.com

 

Commentaires

commentaires

Article précédent

Cameroun : Exécution extrajudiciaire: Des ONG condamnent les images de l’Extrême-Nord, le gouvernement parle de fake news

Article suivant

Guerre d’indépendance au Southern Cameroon : L’armée camerounaise accusée d’avoir détruit 51 villages en 2 mois

Aucun Commentaire

Laisser un réponse