Accueil»Dernières Infos»Cameroun : Législatives et municipales 2020 : Les évêques déplorent une tendance à l’abstention

Cameroun : Législatives et municipales 2020 : Les évêques déplorent une tendance à l’abstention

0
Partages
Pinterest Google+

Au cours d’un point de presse tenu à Yaoundé ce 11 février 2020, la Conférence nationale épiscopale du Cameroun (regroupement des évêques et archevêques du Cameroun) a rendu public son rapport d’observation du scrutin législatif et municipal du 9 février 2020 après  avoir déployé plus de 260 observateurs à travers le territoire camerounais, sauf dans les régions anglophones où règne l’insécurité due à la guerre d’indépendance.

Pour ce double scrutin, a indiqué l’évêque du diocèse de Bafang et administrateur apostolique de Bafia, la CENC a déployé 262 observateurs qui étaient répartis dans 46 départements sur les 58 que compte notre pays.

Tendance à l’abstention

«Pour ce qui concerne la participation, on peut affirmer qu’elle était plutôt timide, selon une appréciation globale du nombre de votants accueillis dans les bureaux de vote. C’est ainsi qu’à Bissono gendarmerie à Sangmelima, il y a eu 85 votants sur 310 inscrits; à Ngwui par Dschang, 50 votants sur 200 inscrits; à Batouri 80,57% de taux d’abstention; à Bertoua, 70% de taux d’abstention», précise la déclaration des évêques.

Insécurité dans le NOSO

En raison de l’insécurité dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, a fait savoir Mgr Kome, 17 observateurs de la CENC, originaires de ces deux régions, n’ont pas pu effectuer leur travail. Une insécurité qui a «empêché de nombreux citoyens de s’acquitter de leur droit civique», regrettent les évêques.

Réprésentation des partis politiques dans les bureaux de vote

Les prélats ont aussi noté que le RDPC, le parti présidentiel, était représenté dans la quasi-totalité des 26 336 bureaux de vote du pays. Ce qui n’était pas toujours le cas pour les partis d’opposition, souligne la déclaration.

Source : actucameroun.com

Commentaires

commentaires

Article précédent

Cameroun : Enquête : Les dessous de l’exécution sommaire de 4 jeunes gens par l’armée à Bangem (sud-ouest anglophone)

Article suivant

Cameroun : Massacre de Ngarh-Bu : L’armée et une milice pro-gouvernementale suspectes