Accueil»Dernières Infos»Cameroun : Liberté de presse : Le Committee to Protect Journalist demande la libération immédiate de Paul Chouta

Cameroun : Liberté de presse : Le Committee to Protect Journalist demande la libération immédiate de Paul Chouta

3
Partages
Pinterest Google+

Dans une alerte publiée le 20 juin (lire le lien ci-dessous) dernier sur son site internet, le Committee to Protect Journalist invite l’écrivaine franco-camerounaise Calixte Beyala, plaignante du journaliste et lanceur d’alerte camerounais Paul Chouta, à opter pour une action civile et à abandonner la voie pénale. L’administrateur de la page Facebook Le TGV de l’Info est depuis le 10 juin dernier détenu à la prison centrale de Yaoundé après 2 semaines passées en garde-à-vue à la direction de la police judiciaire à Yaoundé.

Paul Chouta

De sources judiciaires, Paul Chouta est accusé de diffamation et de propagation de fausses nouvelles et risque 6 mois de prison ferme selon le Code pénal camerounais. Le journaliste de CameroonWeb est détenu dans des conditions désastreuses à la prison de Yaoundé dans un quartier surpeuplé de bandits de grands chemins où il est exposé à l’homosexualité, aux agressions, au chanvre et au poison.

D’après une source proche de la prison centrale de Kondengui, le régisseur de ladite prison, Medjo Freddy, a suggéré à Paul Chouta de changer de quartier mais ce dernier a préféré rester dans ce quartier de la prison.

hurinews.com  

Lire l’alerte du Committee to Protect Journalist en cliquant ici

Commentaires

commentaires

Article précédent

Cameroun : Opinion : Ce QU’IL FAUT COMPRENDRE ET RETENIR DE L’ « AFFAIRE MICHEL BIEM TONG »

Article suivant

Cameroun : Conflit en zone anglophone : 30 membres du corps médical tués depuis mai 2018