Accueil»Dernières Infos»Cameroun : Massacre au Southern Cameroons : Paul Biya et Cie bientôt devant la Cour pénale internationale

Cameroun : Massacre au Southern Cameroons : Paul Biya et Cie bientôt devant la Cour pénale internationale

0
Partages
Pinterest Google+

Le gouvernement indépendantiste vient de contacter des cabinets d’avocat américains pour une plainte à la Cour pénale internationale contre le président camerounais, quelques membres de son gouvernement et certains hauts gradés de l’armée. Ce beau monde devra répondre des faits de génocide et de crimes contre l’humanité suite aux massacres de dizaine et de milliers de civils dans le Southern Cameroons (nord-ouest et sud-ouest anglophones du Cameroun). Les indépendantistes anglophones ont jusqu’au mois d’avril prochain pour déposer leur plainte.  

Plusieurs hautes personnalités du Cameroun seront bientôt citées à comparaitre à la Cour pénale internationale. Selon Chris Anu, chef de la communication du gouvernement intérimaire d’Ambazonie, la CPI est prête à recevoir leur plainte et une assignation devraient parvenir aux personnes impliquées dans la crise anglophone au plus tard le mois de prochain (avril 2020). Les séparatistes, porteurs de cette plainte se sont attachés les services du puissant cabinet d’avocat Delvalle PLLC, basé à Washington DC qui a déjà connu des affaires similaires «en Éthiopie, au Soudan, en Libye, au Nigéria et dans bien d’autres pays d’ Afrique et d’ Europe de l’Est.»

Seront appelés à comparaître, d’imminentes personnalités camerounaises notamment le président de la République Paul Biya, plusieurs de ses collaborateurs et des hauts gradés de l’armée. « Ils sont accusés de génocide et de crimes contre l’humanité. S’ils sont reconnus coupables pour crimes contre l’humanité, M. Biya et ses amis pourraient se retrouver à La Haye derrière les barreaux, comme l’ancien président tchadien Hissène Habré, ou encore Charles Taylor et d’autres », a déclaré Chris Anu.

Le responsable de la communication du gouvernement d’Ambazonie précise que l’opération en cours se fera dans un bref délai car le contrat signé avec le cabinet d’avocat s’étend sur six mois ». « Beaucoup de travail devrait être réalisé dans les six mois à venir. Paul Biya et les auteurs devraient recevoir leur assignation à la CPI dès la fin de ce mois ou le mois prochain », précise-t-il. La crise anglophone a fait des milliers de morts.

Le président de l’Ambazonie toujours en détention Sisiku Ayuk Tabe évoque l’effrayant chiffre de 30 000 décès dont plusieurs femmes et enfants. Plusieurs rapports accusent l’armée camerounaise de massacres de civils dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du pays. Le gouvernement et la hiérarchie de l’armée ont toujours nié les faits qui leurs sont reprochés.

Source : Cameroonweb

Commentaires

commentaires

Article précédent

Cameroun : Massacre en zone anglophone : Des organes de presse et des ONGs menacés de fermeture

Article suivant

Cameroun : Droit à la santé : Les 13 mesures du gouvernement pour lutter contre le Coronavirus