Accueil»Dernières Infos»Cameroun : Scandale : Ils veulent garder le journaliste Paul Chouta en prison pour longtemps

Cameroun : Scandale : Ils veulent garder le journaliste Paul Chouta en prison pour longtemps

5
Partages
Pinterest Google+

Attendu au Tribunal de première instance de Yaoundé ce mardi 8 octobre 2019 pour comparaître, Paul Chouta n’a pas été extrait de la prison centrale de Yaoundé où il est détenu depuis début juin dernier. D’après les juges dudit tribunal, le dossier du journaliste et lanceur d’alertes est déjà à la Cour d’appel.

Liberez le lanceur d’alerte Paul Chouta

Annoncé au tribunal de première instance centre administratif ce mardi matin,  PAUL CHOUTA n’est pas extrait de la prison principale où il se trouve depuis près de 6 mois pour une affaire de diffamation pour  se rendre a l’audience suite à une plainte de Calixthe BEYALA, absente au parquet.  Pour cause son mandat d’extraction n’a pas été délivré.

À peine l’audience a commencé,  les avocats de Paul CHOUTA ont anticipé pour demander la raison de la non-extraction de leur client. La  juge se lève et déclare que le dossier physique du web-journaliste et influenceur-web est à la cour d’appel. Stupéfaits, ses avocats demandent comment le dossier peut sauter du TPI pour la cour d’appel alors qu’ils n’ont pas fait appel et qu’il  n’a jamais été jugé . L’avocat de Calixthe  BEYALA se lève à son tour et soutient que c’est les avocats de l’accusé qui ont fait appel mais ne veulent pas se déclarer.

Ces derniers criblent le président du Tribunal de questions, piquent une colère,   s’offusquent contre les déclarations de la défense de l’accusation et exigent donc qu’on ramène le dossier. Le juge se lève de nouveau et lance qu’on ne  doit même pas donner la parole aux avocats du mis en cause  parce que son dossier n’est pas là. Le président du tribunal passe à l’affaire suivante.

Source : Le Quatrième Pouvoir

A lire sur cette même affaire: 

CAMEROUN : RÉPRESSION : PAUL CHOUTA EN PRISON SUR ORDRES DE LA PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE

 

CAMEROUN : LIBERTÉ DE PRESSE : LE COMMITTEE TO PROTECT JOURNALIST DEMANDE LA LIBÉRATION IMMÉDIATE DE PAUL CHOUTA

 

Commentaires

commentaires

Article précédent

Cameroun : Crise anglophone : Comment les milices du pouvoir de Yaoundé ont décapité une gardienne de prison à Pinying

Article suivant

Cameroun : Assassinat d’une gardienne de prison : Sur la piste d’un crime d’Etat