Articles dans la catégorie

Trajectoire

Pour avoir dénoncé à la police le paiement d’un marché non exécuté de près de 400 millions de F CFA, le syndicaliste a été jeté en prison pour « détournements de fonds publics ». Pourtant, le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire, Louis Paul Motaze, après avoir ordonné le paiement de ce marché fictif reste libre de ses mouvements.

La Coordonnatrice Nationale du Forum des Femmes Autochtones (FFAC) a remporté ce prix pour son combat en faveur de la jeune fille Mbororo au cours d’une cérémonie qui s’est tenue à Londres en Angleterre.

Le Réseau national des tantines (filles-mères) est depuis 16 ans à l’avant-garde de la lutte contre les violences sexuelles faites à la jeune-fille mère.

Chef d’entreprise spécialisée dans la commercialisation des produits dérivés du miel, Alice Mootso Kamga est depuis bientôt 5 ans la présidente de la Ladies Business Network, un réseau d’une centaine femmes d’affaires camerounaises qui lutte pour l’autonomisation économique de la femme et de la jeune fille. Retour sur l’itinéraire d’une jeune femme d’affaires qui s’est bâtie au prix de l’endurance.

Après 17 ans de détention arbitraire dans les geôles camerounaises, l’ingénieur financier français doit à nouveau batailler au côté de l’opinion internationale pour recouvrer l’intégralité de ses droits. Retour sur un chemin de croix judiciaire qui n’aurait pas dû exister.

Lauréat du prix Sakharov en 2014, au prix de sa vie, ce médecin-gynécologue installé à l’Est de la République démocratique du Congo, apporte son soutien et ses soins aux femmes victimes de violences sexuelles.

A travers la conception, la fabrication et l’exposition des objets d’art au Cameroun et à travers le monde, cet architecte de formation vulgarise à sa manière le message de la lutte contre les abus faits aux droits de l’enfant.

Alors qu’il purge 35 ans de prison ferme à Yaoundé pout malversations financières, le procès d’Urbain Olanguena Awono à la Cour suprême reprend ce mardi 14 juillet. Mais le simulacre des procédures judiciaires intentées contre la personne de cet ancien ministre camerounais cache difficilement le caractère politique de son incarcération à la prison centrale de Kondengui. En avril dernier, son nom a été inséré dans le fichier des prisonniers politiques camerounais défendus par l’ONG française CL2P. Retour sur un chemin de croix judiciaire hors du commun.

Ils sont journalistes, anciens commissaires de police et autres anciens hauts commis de l’Etat. Craignant l’injustice, l’arbitraire et la dérive totalitaire du régime en place au Cameroun, ils ont trouvé un asile qui en France, qui aux USa et leurs pays d’accueil leur ont accordé le statut de réfugié politique. A l’occasion de la célébration de la journée mondiale du réfugié le 20 juin prochain, la rédaction de hurinews.com se penche sur l’itinéraire de ces réfugiés camerounais au destin presqu’identique.

Depuis plusieurs mois, ce jeune patron de centres de santé assouvi sa passion pour les soins médicaux à travers des émissions radio et télé et des articles de presse.