Accueil»Dernières Infos»Conflit dans le Cameroun anglophone: 25 civils massacrés par l’armée camerounaise en une semaine

Conflit dans le Cameroun anglophone: 25 civils massacrés par l’armée camerounaise en une semaine

2
Partages
Pinterest Google+

Malgré la tenue du dialogue national du 30 septembre au 4 octobre dernier, des soldats camerounais continuent de brûler des villages et de massacrer des innocents dans le Cameroun anglophone, en quête de reconnaissance en tant qu’Etat après 58 ans d’annexion par la République du Cameroun (ex-Cameroun oriental français), d’après les indépendantistes anglophones. Entre le 2 et le 10 novembre dernier, 24 civils innocents ont été tués au cours des raids menés par des militaires camerounais. Liste des victimes ci-dessous:

-Ferdinand Takang, un sourd muet, tué le 2 novembre – dernier à Bachuong Ntai (nord-ouest anglophone) par une escouade du Bataillon d’intervention rapide (BIR)

-13 jeunes conducteurs de mototaxis tués à Ndu dans le Donga Mantung le 3 novembre 2019

-7 jeunes massacrés le 3 novembre dernier à Muyuka

 

–Un jeune de 34 ans tué le 4 novembre dernier au lieudit Fish Pond, à Bamenda par des militaires camerounais alors qu’il était à bord d’une moto.

-2 jeunes gens tués le 7 novembre dernier au village Kai (nord-ouest anglophone)

-Un homme âgé tué à Ikiliwindi le 8 novembre dernier par des soldats camerounais

 

Commentaires

commentaires

Article précédent

Cameroun : Conflit dans le Cameroun anglophone : Des soldats abattent 12 conducteurs de mototaxis à Ndu (nord-ouest)

Article suivant

RD Congo : Sécurité des DDH: Le Nord-Kivu se dote d’une loi protégeant les défenseurs des droits de l’homme