Accueil»Dernières Infos»Crime de guerre au Southern Cameroons : Des chercheurs anglais en appellent à la Cour pénale internationale contre Paul Biya et Cie

Crime de guerre au Southern Cameroons : Des chercheurs anglais en appellent à la Cour pénale internationale contre Paul Biya et Cie

0
Partages
Pinterest Google+

C’est l’une des recommandations contenues dans le rapport établi par 5 enseignants anglais de l’University of Oxford et transmis fin octobre dernier au parlement anglais.

La justice pénale. L’une des recommandations du rapport de 100 pages sur le conflit dans le Cameroun anglophone soumis le 30 octobre dernier à la House of Lord, la Chambre Haute du parlement britannique. Dans ce rapport établi par 5 chercheurs de la Faculté de Droit de l’University of Oxford en Angleterre, il est suggéré au gouvernement britannique de s’assurer du retour de la règle de droit au Cameroun en mettant la justice criminelle en branle contre les auteurs de crimes dans le Southern Cameroons. Allusion est ici faite à la Cour pénale internationale. Le rapport ajoute que les victimes de ces crimes doivent bénéficier de l’accès à la justice ainsi qu’à la réparation pour le préjudice subis.

Dans ce rapport de l’University of Oxford, il est fait état d’exécutions sommaires et extrajudiciaires, d’incendies des maisons et des édifices publics, d’abus sexuels, lesquels sont mis à l’actif du Bataillon d’intervention rapide, une unité spéciale de l’armée camerounaise. Les groupes armés séparatistes sont également mis en cause. Mais les chercheurs anglais font savoir que ce ne sont pas tous les groupes armés s’identifiant comme luttant pour la cause indépendantistes qui sont soutenus par les sympathisants de ladite cause. Allusion faite aux combattants séparatistes créés par le pouvoir de Yaoundé pour gagner la bataillon de l’opinion internationale contre les groupes séparatistes authentiques. Paul Biya, chef supérieur des forces armées et ses sécurocrates sont donc visés par ce rapport.

www.hurinews.com

Commentaires

commentaires

Article précédent

Cameroun : SOS Santé : Le prisonnier politique Amadou Vamoulké au bord de la paralysie de ses jambes

Article suivant

Elu président de l’Ambazonie : Dr Sako Ikome souhaite rencontrer Paul Biya pour une négociation conduite par la Suisse