Accueil»Dernières Infos»Guerre d’indépendance au Southern Cameroons : Une application pour assurer l’éducation des enfants anglophones à la maison

Guerre d’indépendance au Southern Cameroons : Une application pour assurer l’éducation des enfants anglophones à la maison

1
Partages
Pinterest Google+

L’application OneTeacher vient d’être créée par des révolutionnaires anglophones en vue de permettre aux parents d’assurer l’éducation de leurs enfants à la maison. Une initiative qui vise à contrecarrer la campagne back to school menée par le gouvernement camerounais pour mettre fin à la révolte armée dans le Cameroun anglophone.

En ce moment de révolte armée dans le Cameroun anglophone, les révolutionnaires ont visiblement tout prévu. A quelques semaines de la période des rentrées scolaires, les indépendantistes anglophones viennent de créer OneTeacher, une application qui permettra aux parents ou aux tuteurs d’assurer l’éducation de leurs enfants ou de leurs protégés à la maison, gratuitement et hors-ligne (La connexion internet n’est pas nécessaire pour éduquer les enfants à travers cette application).

Disponible sur Google Play et créée par la Southern Cameroons Broadcasting Corporation, l’organe de média des indépendantistes anglophones, cette application comprend des matières telles que les mathématiques, la littérature, la chimie, l’histoire, la physique, la biologie, pour des élèves tant du cycle primaire que du cycle secondaire. Elle permettra aux parents de suivre les performances de leurs enfants à domicile.

Cette initiative de créer une application pour assurer l’éducation des enfants par leurs parents à la maison est une réponse à la campagne « back to school » lancée par le gouvernement camerounais en vue d’assurer la reprise des classes dans le Cameroun anglophone. Ce que le camp d’en face trouve impossible au regard de la situation sécuritaire qui continue de prévaloir.

En réalité, à travers cette campagne « back to school », le gouvernement camerounais veut tuer la révolte anglophone, contrecarrer les mots d’ordre de villes-mortes largement suivis par les populations anglophones tous les lundis et ainsi fuir les négociations de sortie de crise, donner l’impression à la communauté internationale que tout est en train de revenir à la normale.

Le gouvernement camerounais a également mis en place une technique contre-révolutionnaire qui consiste à déguiser des soldats en forces indépendantistes de manière à kidnapper des civils puis exiger des rançons, torturer, tuer des civils et les décapiter de manière à ce que les véritables combattants indépendantistes soient accusés de l’avoir fait.

C’est cette atmosphère que redoutent les parents d’élèves dans le Cameroun anglophone et qui a poussé à la mise sur pied de l’application OneTeacher. Surtout que de sources confidentielles, le pouvoir de Yaoundé planifie l’enlèvement et même l’assassinat des élèves lors de la prochaine rentrée scolaire de manière à ce que le blâme soit porté sur les indépendantistes anglophones et que la communauté internationale soit remontée contre ces derniers.

hurinews.com  

 

Commentaires

commentaires

Article précédent

Condamnation d’Ayuk Tabe et Cie : Que peut-on attendre d’un Etat voyou ?

Article suivant

Guerre d’indépendance au Southern Cameroons : Les évêques anglophones appellent à la reprise des cours en septembre prochain