Accueil»Dernières Infos»Guerre d’indépendance en zone anglophone : Voici pourquoi le pouvoir de Yaoundé a kidnappé des proches parents de l’activiste Chris Anu

Guerre d’indépendance en zone anglophone : Voici pourquoi le pouvoir de Yaoundé a kidnappé des proches parents de l’activiste Chris Anu

1
Partages
Pinterest Google+

Après avoir perdu le procès face au secrétaire à la communication du mouvement indépendantiste anglophone devant un Tribunal américain lundi dernier, le régime de Paul Biya a commandité l’enlèvement de la mère et la sœur de Chris Anu à Yaoundé ce vendredi 2 août au petit matin.

Lorsqu’on en arrive à un tel degré de lâcheté, c’est qu’on est tout simplement à bout. Enlever des membres de la famille d’un activiste juste pour les opinions ce dernier, juste pour son combat pour la libération d’un peuple dont le territoire est occupé depuis 58 ans sans droit, c’est à la fois honteux et scandaleux.

En effet, Mafuantem Anu Grace, mère de Chris Anu, un activiste pro-indépendantiste anglophone et secrétaire à la communication du mouvement qui, depuis Houston aux USA, lutte pour le droit d’autodétermination de la minorité anglophone au Cameroun, a été kidnappée ce vendredi 2 août 2019 au petit matin à Yaoundé. La dame âgée de 80 ans vivait chez la petite sœur de Chris Anu qui, elle aussi a été enlevée par des forces de sécurité pour une destination inconnue.

Qu’est-ce qui peut bien expliquer un tel déferlement de brutalité, d’inhumanité et de sauvagerie d’Etat sur une pauvre octogénaire malade diabétique ? Quel est le péché de sa fille elle aussi enlevée ? Pourquoi étendre la répression d’un activiste, sur qui pèse un mandat d’arrêt international, sur ses proches alors que la responsabilité pénale est individuelle ? En quoi cette dame et sa fille sont responsables des propos tenus sur la toile par Chris Anu, leur fils et frère ? Comment un Etat peut crier à tue-tête aux enlèvements des civils par des « terroristes sécessionnistes » en zone anglophone et briller par ces mêmes méthodes de voyous ?

« Field Marshall »

Cette attitude du pouvoir de Yaoundé qui débarque au domicile de la sœur de Chris Anu à Yaoundé, sans mandat ni convocation pour enlever ses occupants n’est ni plus ni moins que de la frustration. En effet, après avoir déclaré la guerre le 30 novembre 2017 à ce qu’ils ont appelé les « terroristes sécessionnistes », près de deux ans après, nul besoin d’être un sorcier pour se rendre compte de ce que Paul Biya et son régime sont dépassés par les événements et procèdent à des méthodes d’une indicible lâcheté.

En effet, d’après des sources dignes de foi, cet enlèvement des proches parents de Chris Anu intervient après que le lundi 29 juillet dernier, le tribunal fédéral de Californie ait classé sans suite une plainte que l’Etat du Cameroun a déposé contre Chris Anu pour terrorisme international entre autres chefs d’accusation, en se servant du cabinet d’avocat Nsalai Law Firms appartenant à un neveu de la défunte Première Dame, Jeanne Irène Biya.

Autre fait et pas des moins, Chris Anu est le cousin d’Oliver Lekeaka aka « Field Marshall », le commandant du groupe armé dénommé « Red Dragons (dragons rouges) » qui contrôle le Lebialem (sud-ouest anglophone). C’est un groupe armé qui donne des sueurs froides au pouvoir de Yaoundé. Ce dernier a déjà lancé à Lebialem plusieurs batailles de reconquête de ce département, sans succès.

Michel Biem Tong  

Commentaires

commentaires

Article précédent

Conflit en zone anglophone : 9 fermiers tués par des soldats camerounais à Nkongho

Article suivant

Cameroun : Droit civil : Yannick Noah s’oppose à l’inhumation de son oncle dans la concession familiale