Accueil»Dernières Infos»LES MASQUES DE LA TRAÎTRISE TOMBENT:DES JOURNALISTES ACCABLENT LEUR CONFRÈRE #MICHEL_BIEM_TONG…LE #SNJC FRAPPE LE POINT SUR LA TABLE

LES MASQUES DE LA TRAÎTRISE TOMBENT:DES JOURNALISTES ACCABLENT LEUR CONFRÈRE #MICHEL_BIEM_TONG…LE #SNJC FRAPPE LE POINT SUR LA TABLE

0
Partages
Pinterest Google+

L’intégralité de sa communication :

MISE AU POINT

Dans l’émission de la Revue de la presse de ce vendredi 16/11/2018 sur la chaîne de télévision Équinoxe TV, les confrères invités (Camille Nelle et Georges Semey) ont de manière lapidaire condamné Michel Biem Tong qui vient de passer, dans un embastillement en toute violation de ses droits et des procédures judiciaires, des semaines au Secrétariat d’État à la Défense (SED) où il lui a été interdit toute visite. C’est seulement depuis jeudi 15/11 avec sa mise sous mandat de dépôt provisoire à la prison centrale de Kondengui qu’il a désormais la possibilité d’être en contact avec ses conseils, sa famille, ses confrères, amis et connaissance.

D’abord il faut dire que l’affaire est devant la justice par conséquence il serait indécent pour tout membre de la corporation de le condamner et de l’exécuter avant même ses bourreaux.

Le SNJC reste solidaire à Michel Biem Tong dans l’épreuve qu’il traverse et continue de s’activer pour qu’il recouvre au plus vite la liberté, au pire qu’il comparaisse libre et bénéficie, devant un tribunal compétent outre que le tribunal militaire, d’un procès juste et équitable.

Par conséquent, nous ne nous reconnaissons pas dans la position adoptée par ces confrères lors de cette émission.

A cet effet, nous demandons à la chaîne Équinoxe TV/Radio et les autres médias de veiller sur la qualité de leurs invités lorsqu’il s’agit des questions portant sur la liberté de la presse, la liberté d’opinion et la liberté d’informer,…mieux des atteintes commises contre les hommes et femmes des médias.

Parce que de telles dérives des invités d’une émission de grande écoute au lendemain d’un combat acharné, mené pour la libération et l’arrêt de toute poursuite d’un de ses employés ressemble à du deux poids de mesure.

Nous appelons a la responsabilité des hommes et femmes des médias afin d’être professionnels dans le traitement de l’information et dans leur commentaire et analyse personnels de l’actualité.

Solidarité à jamais solidarité… C’est dans l’Union que nous vaincrons!

Douala le 16/11/2018

P/Le BEN du SNJC
Le Secrétaire Général
Mathieu Nathanael Njog

Commentaires

commentaires

Article précédent

Le CL2P: Reportage, Accusation, et Discours risqué

Article suivant

Michel Biem Tong récolte-t’il ce qu’il a semé?