Accueil»Dernières Infos»Plan d’assistance : Les réfugiés du Southern Cameroon dénoncent le terrorisme d’Etat de l’armée de Paul Biya

Plan d’assistance : Les réfugiés du Southern Cameroon dénoncent le terrorisme d’Etat de l’armée de Paul Biya

3
Partages
Pinterest Google+

Dans une correspondance parvenue à notre rédaction, les réfugiés du Southern Cameroon basés au Nigéria rejettent l’aide humanitaire promise par Paul Biya et qui est contenue dans un plan d’assistance humanitaire d’urgence. Contrairement aux déclarations du gouvernement camerounais qui a attribué leur malheur aux rebelles indépendantistes anglophones, ces réfugiés accusent l’armée de les avoir contraints à l’exil en brûlant leurs maisons, en torturant et en tuant des centaines de civils.

Les réfugiés et demandeurs d’asile du Southern Cameroon basés au Nigéria se veulent formels : « nous n’accepterons aucun don ni de visite d’aucun membre du Gouvernement de la République du Cameroun », font-ils savoir dans une lettre signée le 29 juin dernier. Pour ces hommes et femmes forcés à quitter leur territoire, ce don du gouvernement de la République du Cameroun est un cadeau empoisonné.

Dans leur correspondance, les réfugiés du Southern Cameroon expliquent le refus de l’aide gouvernementale par des massacres d’une centaine de civils, les tortures, les viols, les arrestations, les assassinats ciblés perpétrés  par l’armée du « French Cameroon », comme ils appellent. Ils accusent également cette armée d’avoir brûlé une soixantaine de villages.

Enregistrement des southern cameroonians dans un camp des réfugiés dans le Cross River au Nigéria

Aussi exigent-ils du gouvernement camerounais comme garantie d’un retour au Southern Cameroon de déclarer la fin de la guerre qu’il a engagé contre le peuple du Southern Cameroon, de démilitariser le Southern Cameroon, d’engager des négociations en vue de la fin des conflits en présence de l’Union africaine, des Nations Unies et d’autres parties sur un territoire neutre, d’accorder l’amnistie à tous les exilés.

Cette sortie des réfugiés et demandeurs d’asile sonne comme un cinglant démenti a l’exposé du gouvernement contenu dans le plan d’assistance humanitaire d’urgence présenté récemment et qui accuse les indépendantistes anglophone d’avoir contraint ces populations à l’exil en brûlant des maisons, en torturant et en tuant .

www.hurinews.com

Commentaires

commentaires

Article précédent

Crise au Southern Cameroon : Le terrorisme de l’armée camerounaise dévoilé au Congrès américain

Article suivant

Cameroun : Lutte pour l’indépendance : 18 détenus du Southern Cameroon victimes de maltraitances