Articles Taggés

armée camerounaise

Entre le 12 et le 18 janvier 2020,598 habitations ont été brûlées par des soldats camerounais au cours d’un raid. Des recasés de la catastrophe du Lac Nyos survenue il y a plus de 30 ans ont ont également vu des militaires camerounais réduire leurs maisons en cendres. Dans le Kupe Manengouba, au sud-ouest anglophone, plus de 50 civils ont été massacrés dans et 12 villages rasés.

Ils ont entre 65 et 96 ans. Incapable d’échapper à la furie de la soldatesque du régime de Yaoundé en guerre contre le peuple anglophone, ces personnes de 3e âge ont malheureusement péri dans leurs maisons incendiées par des militaires camerounais. Ci-dessous, la liste des victimes répertoriées par votre journal en ligne www.hurinews.com:

Alors qu’ils se rendaient au champ, ils ont été abattus par des militaires camerounais au cours d’un raid dans le village Nkongho, au sud-ouest anglophone. La plupart des victimes sont de nationalité nigériane.

Ces témoignages faisant état entre autres de tortures, de meurtres, de disparitions forcées ont été recueillis par l’ONG Amnesty International.

Selon un rapport présenté à la presse ce mercredi à Yaoundé par l’Ong internationale, les forces de défense et de sécurité ont commis de nombreuses violations des droits humains en luttant contre Boko Haram. Le rapport n’épargne pas la secte islamiste.