Articles Taggés

Assassinat

L’Association de défense des droits des étudiants du Cameroun a organisé ce mercredi 12 septembre à Yaoundé, une conférence-débat sur l’homme, sa pensée politique et l’impact de cette dernière sur la nation camerounaise d’aujourd’hui.

Dans un message-porté qui circule en ce moment sur les réseaux sociaux, le patron de la police, Martin Mbarga Nguele, sur ordre de Paul Biya, enjoint les services secrets camerounais d’interpeller et éventuellement éliminer physiquement des leaders et activistes du mouvement indépendantiste anglophone basés à l’étranger. La Délégation générale à la sûreté nationale dément avoir émis le document mais ne souhaite pas se prononcer publiquement au sujet de cette affaire.

D’après un témoin qui a requis l’anonymat, l’homme de Dieu a reçu deux balles de militaires camerounais sur la poitrine alors qu’il se trouvait à l’intérieur de sa voiture. Le gouvernement et l’Eglise catholique toujours silencieux au sujet de cet assassinat.

Accusé de « complicité d’assassinat » du fils du contre-amiral Joseph Fouda, conseiller spécial du président Paul Biya, Michaël Feumba clame son innocence et dit être en prison pour avoir retrouvé le téléphone portable de la victime quelques jours après son assassinat.

D’après une note transmise au chef de l’Etat en 2010 par la Direction du renseignement militaire, l’ancien directeur camerounais des Impôts, reconnu comme prisonnier politique par l’ONG française CL2P, faisait partie des personnalités à abattre avant la présidentielle de 2011. Les services spéciaux voyaient leurs ombres derrière une tentative de déstabilisation du pays.

Dans un communiqué rendu public ce 17 juillet, la Conférence épiscopale annonce la tenue des obsèques de l’évêque du diocèse de Bafia les 2 et 3 août prochain après identification du corps de leur confrère.

Dans un communiqué rendu public le 10 juillet dernier, la Conférence épiscopale nationale du Cameroun dit n’avoir pas encore réceptionné le corps de l’évêque de Bafia qui, d’après elle, portait des traces de violence.

Au cours d’un point de presse ce samedi 8 juillet à Yaoundé, la conférence épiscopale nationale a déclaré qu’elle maintenait sa position sur l’ « assassinat brutal » de l’évêque de Bafia. Les évêques du Cameroun rejettent ainsi la thèse contenue dans le communiqué du procureur général près la Cour d’appel du Centre rendu public en début de cette semaine qui parlait de mort par noyade.

Les évêques du Cameroun excluent la thèse du suicide et exigent que la lumière soit faite sur l’assassinat de l’évêque de Bafia (à une centaine de kilomètres au nord de Yaoundé). L’intégralité du communiqué de la Conférence épiscopale nationale ci-dessous :

2 juin 2010-2 juin 2016.6 ans déjà que le corps sans vie de Floribert Bahizire Chebeya, militant reconnu des droits de l’homme en République Démocratique du Congo, a été retrouvé sans vie à la périphérie de Kinshasa. Alors qu’il avait rendez-vous avec l’inspecteur général de la police congolaise la veille, le …