Articles Taggés

condamnation

La décision de condamnation a été rendue ce mercredi 22 juin 2016 par le Tribunal criminel spécial du Cameroun. Il est reproché à Atangana Mebara le détournement de près de 3 milliards de F CFA destiné à l’achat d’un avion présidentiel. Cette peine de prison infligée à l’ancien secrétaire général à la présidence vient s’ajouter à deux autres à 15 puis à 20 ans de prison pour malversations financières.

Face aux hommes de médias ce jeudi 14 janvier, le porte-parole du gouvernement et ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary a condamné les « allégations » de certaines ONG internationales qui veulent transformer le bourreau en victime.

L’ancien directeur des Impôts et ancien ministre des Finances a écopé de 6 ans de prison pour tentative d’évasion aggravé en 2012 devant le tribunal de première instance de Yaoundé. La Cour d’appel du Centre a confirmé ce jugement hier vendredi 11 décembre.

Hurinews.com a recueilli la réactions à chaud de l’ancien ministre des Travaux publics après sa condamnation à vie par le tribunal criminel spécial de Yaoundé.

Ils l’ont fait savoir ce mardi 16 juin 2015 au cours d’une session parlementaire à eux consacrée, à l’occasion de la journée de l’enfant africain.

Le rapporteur de la Cour suprême a estimé ce jeudi 28 mai que le pourvoi en cassation de l’avocate franco-camerounaise est non justifié. Par ailleurs, le ministère public a requis sa condamnation. Verdict attendu ce 9 juin 2015.

16 avril 2012-16 avril 2015. Voilà trois (03) ans que l’ancien ministre d’État et proche collaborateur de Paul Biya est reclus au Secrétariat d’État à la Défense (SED) du Cameroun pour détournements allégués de deniers publics. Mais pour Marafa Hamidou Yaya, ce sont ses ambitions politiques qui ont fini par le perdre. Conséquence, depuis son incarcération, il refuse de se taire et porte de grands coups de griffe à un sérail camerounais sensible à ses sorties médiatiques.Chronique de trois (03) années d’une déchéance politique qui semble ne pas en être une.

Accusé d’avoir détourné les fonds de l’Etat du Cameroun, ses accusateurs reconnaissent cependant qu’elle n’a commis aucune faute.