Articles Taggés

prison centrale de Yaoundé

Au cours d’un entretien accordé dimanche dernier à une chaîne de télévision privée camerounaise, le chargé de la communication du ministère de la Défense a accusé l’homme de média d’être coordonnateur d’un groupe armé séparatiste. Mais d’après le rapport d’enquête de la gendarmerie dont hurinews.com a pu avoir copie ainsi que plusieurs sources proches de l’enquête tant au secrétariat d’Etat à la défense chargé de la gendarmerie qu’au ministère de la Défense, il n’en est rien. Le seul tort de Kingsley, d’après ses bourreaux, est qu’il est membre de groupes Whatsapp pro-séparatistes et ses articles sur les exactions de l’armée camerounaise en zone anglophone.

Privés de visite, d’accès aux soins médicaux, détenus dans des conditions désastreuses, le cri de détresse de deux jeunes pensionnaires de la prison centrale de Kondengui, originaires du Cameroun anglophone, sont parvenus à notre rédaction. Ils ont été kidnappés à Calabar, à l’est du Nigéria en mars 2018, puis transférés à Abuja avant d’être livrés aux autorités camerounaises.

David Eboutou et Patrick Sapack, consultants au sein de la chaîne de télévision camerounaise Vision 4, sont incarcérés à la prison centrale de Yaoundé pour faux et usage de faux après avoir été libérés sous caution. Le patron de ce média les accuse d’avoir utilisé une fausse facture pour se faire payer 200 millions de F CFA au Congo-Brazzaville. Pour les inculpés, cette fausse facture est une œuvre de ce patron de presse pour leur régler des comptes. D’après ces derniers, leur tort est d’avoir revendiqué le paiement de leurs prestations relatives à la campagne de communication du média lors de la présidentielle qui a vu la victoire de Denis Sassou Nguesso. Une campagne pour leur libération lancée sur les réseaux sociaux.

Pour cet écrivain et homme politique tout comme pour les associations qui défendent sa cause, son emprisonnement est davantage le fait pour lui de critiquer le pouvoir incarné par un homme comme lui originaire de la région du Sud du Cameroun.

Détenu à Yaoundé depuis plus de 5 ans, Jérôme Mendouga  a rendu l’âme ce samedi 15 novembre au petit matin dans un hôpital de Yaoundé . C’est le 2e décès enregistré cette année parmi les victimes de l’opération anti-corruption Epervier. Selon des sources proches de l’hôpital général de Yaoundé,, Jérôme …