Articles Taggés

Sébastien Ebala

Depuis son lieu de détention à la prison centrale de Yaoundé, le consultant média et activiste de la page Facebook et YouTube Médiatik s’est confié à votre journal en ligne hurinews.com sur les sévices corporels à lui infligés par les éléments de la Division de la Sécurité Militaire (SEMIL), organe du ministère de la Défense en charge des opérations sécrètes et du renseignement militaire. Kidnappé le 17 avril dernier par les agents SEMIL, Sébastien Ebala est accusé d’appel à manifestations sans autorisation à travers une vidéo virale sur les réseaux sociaux. Son procès est en appel alors qu’il n’a jamais interjeté appel.

Kidnappé par la Sécurité militaire le 17 avril dernier, jeté en prison quelques semaines plus tard, accusé d’appel à manifestation sans autorisation, Sébastien Ebala risque un prolongement sans issue de sa détention provisoire. Son accusé a interjeté appel dans une autre affaire jointe à la sienne. Depuis le 23 juillet dernier, date de la dernière audience au Tribunal de première instance de Yaoundé, silence radio du côté de la Cour d’appel.

Incapable de les juger sur la base de preuves irréfutables, la justice corrompue et aux ordres du régime ténébreux de Yaoundé use de subterfuges les plus ignobles pour prolonger le séjour au bagne du journaliste Paul Chouta et de l’activiste Sébastien Ebala, tous deux incarcérés aux prisons principale et centrale de Yaoundé.

Dans une déclaration parvenue à notre rédaction, l’ONG française Comité de Libération des Prisonniers Politiques (CL2P), acquise à la cause des détenus politiques à travers l’Afrique centrale, soutient que l’activiste Sébastien Ebala est victime de ses critiques acerbes envers Paul Biya et certains barons de son régime. Pour le CL2P, …

En garde-à-vue à la gendarmerie nationale à Yaoundé depuis le 17 avril dernier, le consultant de la page Facebook et Youtube Médiatik est accusé de terrorisme par le parquet du Tribunal militaire de Yaoundé. Pourtant, au sens des textes internationaux et de la Constitution du Cameroun, son appel à un rassemblement au centre de Yaoundé en vue de faire tomber Paul Biya est légalement irréprochable.

Sébastien Ebala a été kidnappé ce vendredi 17 avril 2020 à Yaoundé par les agents de la Division de la Sécurité Militaire, en charge du renseignement militaire. L’activiste très célèbre sur Facebook a appelé quelques jours plus tôt les Camerounais à manifester pacifiquement ce samedi 18 avril 2020 pour le départ de Paul Biya.

Habitué des émissions de débats radiophoniques dans la ville de Yaoundé, reconnu pour son verbe acerbe envers le régime de Paul Biya, l’activiste de 34 ans annonce une grève de la faim le 24 décembre prochain, veille de fête de la Nativité, à l’intérieur de la Cathédrale Notre Dame de Victoires de Yaoundé. Sébastien Eballa exige des poursuites judiciaires contre les auteurs et les commanditaires de la mort de Mgr Jean Marie Benoît Balla et craint qu’on ne veuille noyer l’affaire de l’assassinat de l’évêque de Bafia. Il accuse certains membres du clergé d’être à l’origine de l’acte criminel.