Articles Taggés

Southern Cameroon

MICHEL BIEM TONG

This is why this Brother was arrested: For speaking the truth! He taught francophones the true history that was hidden from them. Free Michel Biem Tong #NOW! LES ANGLOPHONES DU CAMEROUN LUTTENT POUR LEUR DIGNITE BAFOUEE, ET LES FRANCOPHONES? (PARTIE 1) [ot-video type=”youtube” url=”https://www.youtube.com/watch?v=FoNKwu_-_wY”] LES ANGLOPHONES DU CAMEROUN LUTTENT POUR …

L’instance gouvernementale de promotion et de protection des droits de l’homme s’est également félicitée de la réouverture des écoles dans l’Extrême-Nord malgré la persistance des attaques de la secte islamiste Boko Haram. C’était dans un communiqué rendu public le 26 septembre dernier à l’issue de la réunion mensuelle des présidents et rapporteurs des sous-commissions de la Commission.

Près de 20 civils tués la semaine dernière par l’armée camerounaise, d’après des témoins. Les jambes d’une jeune dame fracassées à l’arme par des soldats camerounais dans un village non loin de Buea. Les massacres se poursuivent dans le Southern Cameroon en pleine guerre de libération de ce territoire. A huis clos.

Le British Southern Cameroon célèbre ce jour le 57e anniversaire de son indépendance qui s’est traduite par le rattachement à la République du Cameroun francophone pour former une union confédérale. Mais en lieu et place de la dite union, cet ex-territoire sous tutelle des Nations Unies a été annexé et assimilé par la République du Cameroun. Pourtant, au sens du droit international, le peuple du Southern Cameroon mérite de jouir de son droit de disposer de lui-même. Mais Yaoundé ne l’entend pas de cette oreille.

Dans un message-porté qui circule en ce moment sur les réseaux sociaux, le patron de la police, Martin Mbarga Nguele, sur ordre de Paul Biya, enjoint les services secrets camerounais d’interpeller et éventuellement éliminer physiquement des leaders et activistes du mouvement indépendantiste anglophone basés à l’étranger. La Délégation générale à la sûreté nationale dément avoir émis le document mais ne souhaite pas se prononcer publiquement au sujet de cette affaire.

Dans un communiqué rendu public ce jeudi 6 septembre, le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance dénonce les actes de violences sur les élèves et des enseignants dans certaines localités de la zone nord du Southern Cameroon. Mais le communiqué garde le mystère sur les responsables de ces atrocités.  Les …

Dans un communiqué rendu public le 7 août dernier, la Conférence épiscopale nationale du Cameroun se prononce sur l’assassinat en juillet dernier du prêtre en service au diocèse de Buea. Mais le communiqué est muet sur l’auteur de l’assassinat. Les évêques invitent les autorités camerounaises à ouvrir une enquête sur les circonstances de la mort de l’Abbé Alexander Sob.

Parmi les victimes enregistrées au courant de la semaine écoulée, une famille d’une dizaine de personnes dont des enfants d’un et 8 ans, des étudiants et un pasteur d’une église protestante qui serait d’origine ghanéenne.

Dans un rapport qu’elle vient de rendre public, l’ONG Amnesty International accuse les forces de défense et de sécurité d’exécutions extrajudiciaires, de torture, d’incendies des cases villageoises. L’organisation pointe aussi du doigt les indépendantistes armés pour leurs nombreuses atteintes aux droits humains.

Ci-dessous, le communiqué conjoint des représentants de l’UNICEF (Fonds des Nations Unies pour l’enfance) et de l’UNESCO (Organisation des Nations Unies pour les sciences, l’éducation et la culture) au Cameroun aux groupes armés indépendantistes anglophones. Dans ce communiqué, il est demandé à ces derniers de garantir le droit à l’éducation …