Articles Taggés

torture

En parlant de crimes de guerre dans son dernier rapport, Amnesty International laisse croire que les auteurs, leur supérieur hiérarchique et même le chef de l’Etat, chef suprême des armées, sont passibles de poursuites judiciaires devant la Cour pénale internationale.

Dans une déclaration rendue publique après la sortie officielle du rapport d’Amnesty International, Nouveaux-Droits de l’Homme-Cameroun invite l’Etat à traduire les auteurs des actes de torture recensés par Amnesty devant les tribunaux.

D’après un rapport qu’elle vient de rendre public, Amnesty International fait état de traitements inhumains subis par des personnes soupçonnées d’intelligence avec Boko Haram, dans des centres de détention de la Délégation générale de la recherche extérieure (services secrets) et du Bataillon d’intervention rapide (BIR).

Un rapport de mission rendu public ce mercredi 12 avril par une dizaine d’ONG confirme cette thèse. Il dénonce les manœuvres de la police nationale visant à manipuler l’opinion en agitant plutôt celle de la justice populaire.

D’après des organisations de défense des droits de l’homme, Thierry Nembot, jeune tâcheron, est aujourd’hui porté disparu depuis plus de deux semaines. Ce dernier aurait été victime de sévices à lui infligés par le Bataillon d’intervention rapide, une unité spéciale de l’armée camerounaise (Bir). Ce que dément son patron et frère aîné Corantin Goufack qui l’y a conduit pour régler un problème de famille. Une plainte contre ce dernier et des éléments du BIR a été déposée à la Sécurité militaire par des ONG.

C’est l’une des résolutions prises à l’issue de la 10e conférence biennale du Réseau des institutions nationales africaines des droits de l’homme (Rinadh) qui s’est achevé ce vendredi 23 octobre 2015 à Yaoundé.

La 10e conférence biennale du Réseau des institutions nationales africaines des droits de l’homme (Rinadh) a été lancée ce mercredi 21 octobre à Yaoundé. Au cours des travaux, les institutions nationales des droits de l’homme d’Afrique vont engager une réflexion en vue de faire de la lutte contre la torture, une priorité.

Yaoundé abrite du 21 au 23 octobre prochain la conférence biennale du Réseau des institutions nationales africaines des droits de l’homme. Principale attente de ces assises, la signature d’un accord contenant les méthodes de lutte contre la torture en Afrique.

Son apparence rappelle un homme qui a tout perdu. Le rêve de ce jeune camerounais, celui de marquer à sa manière le cinquantenaire de l’indépendance et de la Réunification du Cameroun en début des années 2010, s’est transformé en cauchemar au contact de certains hauts responsables de la présidence de la République : non seulement, d’après lui, son projet d’ouvrage sur l’histoire du Cameroun a été détourné, mais aussi, il dit avoir été violenté par la garde rapprochée du chef de l’Etat camerounais. Par ailleurs, son foyer a également volé en éclats, selon ses dires. La rédaction de hurinews.com, a ouvert ses espaces à Augustin Nkoma, leader d’association de jeune et écrivain, afin qu’il puisse conter sa mésaventure.

L’intégralité du Communiqué de l’Addec L’Association pour la Défense de Droits des Etudiants du Cameroun(ADDEC) porte à connaissance de communauté nationale et internationale que son Secrétaire Général TCHALEU Barthélémy et son Secrétaire aux Logements NANA Clovis se sont fait arrêtés et tabassés sur le Campus de l’Université de Yaoundé1 sur …