Articles Taggés

violation

L’implication du pouvoir politique dans l’émission d’un mandat d’arrêt contre l’ancien ministre camerounais remet en cause le principe de l’indépendance de la justice consacrée des instruments internationaux ratifiés par le Cameroun.

Ces témoignages faisant état entre autres de tortures, de meurtres, de disparitions forcées ont été recueillis par l’ONG Amnesty International.

Dans une correspondance, le Réseau des défenseurs des droits humains en Afrique centrale interpelle le président tchadien sur les nombreux cas d’atteintes aux libertés publiques enregistrés ces dernières semaines. Des militants et activistes tchadiens des droits de l’homme sont arrêtés et arbitrairement détenus en violation du droit international. Voici l’intégralité de la correspondance.

Face aux hommes de médias ce jeudi 14 janvier, le porte-parole du gouvernement et ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary a condamné les « allégations » de certaines ONG internationales qui veulent transformer le bourreau en victime.

Voilà plus de 2 ans que l’ancien Trésorier payeur général de Yaoundé, accusé de” détournements de deniers publics”, croupit à la prison centrale de Yaoundé sans jugement. Ceci en violation des instruments juridiques internationaux ratifiés par le Cameroun.

La Gambie viole en toute impunité les droits humains et la liberté d’expression. Un véritable paradoxe pour ce pays qui a régulièrement abrité le siège de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP), depuis la création de cette instance en 1987.

RCA / Faits et analyse juridique sur « l’affaire Michel Amine »:« Tout acte authentique délivré au Cameroun par l’autorité compétente qui n’a été ni contrefait, ni falsifié après son établissement, tel que le passeport camerounais de Monsieur AMINE Michel, n’est aucunement faux. »

Célestin Yandal, la trentaine entamée, médite son sort à la prison centrale de Garoua, au nord du Cameroun, après plus de 10 jours de garde-à-vue dans un poste de gendarmerie de Ngaoundéré (nord).L’ombre du lamido de Rey Bouba plane derrière l’arrestation de Célestin Yandal et 13 autres jeunes membres du Collectif des jeunes de Touboro en novembre 2013.